retour à l'accueil du site

accueil COLLEGE JEAN MONNET

Ouvrir l'écran de recherche avancée

Conseil général du Tarn Académie de Toulouse
http://www.tarn.fr Académie de Toulouse
Fonds national d'aménagement et de développement du territoire Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Midi-Pyrénées avec le Fonds européen de développement régional

Le collège Jean Monnet

5 articles

Le Projet d'Etablissement 2014/2018

par DOMINIQUE MARCE LECOEUR le 14 octobre 2014 à 14:43

Le projet d'établissement a été adopté au Conseil d'Administration du 6 octobre 2014.

Vous le trouverez en pièce jointe.

1 fichier attaché

Le socle commun : présentation

par Xavier SAUVAGE le 1 février 2011 à 10:42

Le socle commun de connaissances et de compétences est une disposition majeure de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005. Il désigne un ensemble de connaissances et de compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire pour poursuivre leur formation, construire leur avenir professionnel et réussir leur vie en société.

En liant les enjeux de la scolarité obligatoire aux impératifs de formation tout au long de la vie, à la construction de la personnalité et à la vie en société, le socle commun de connaissances et de compétences intègre l'ambition d'offrir à chacun les moyens de développer toutes ses facultés. Il permet de mettre en valeur toutes les formes d'intelligence et toutes les aptitudes.

Sa mise en place prend compte des recommandations du Haut Conseil de l'Éducation. Elle s'inscrit en même temps dans les orientations de l'Union européenne en matière d'éducation et de formation : utilisant la terminologie européenne, les compétences sont ainsi conçues comme une combinaison de connaissances, de capacités et d'attitudes à mettre en œuvre dans des situations concrètes.

Un ensemble de valeurs, de savoirs et de pratiques

Le décret du 11 juillet 2006 pris en application de la loi pour l'avenir de l'École organise le contenu du socle commun autour de sept grandes compétences qui définissent ce que nul n'est censé ignorer en fin de scolarité obligatoire : un ensemble de valeurs, de savoirs, de langages et de pratiques.

Compétences constitutives du socle commun :

  • maîtrise de la langue française ;
  • pratique d'une langue vivante étrangère ;
  • principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique ;
  • maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication ;
  • culture humaniste ;
  • compétences sociales et civiques ;
  • autonomie et initiative.

Le socle commun fournit un principe d'organisation des enseignements en fondant les objectifs des programmes. Il est indissociable d'une exigence d'évaluation des acquis des élèves.

Sa déclinaison touche les écoles, les collèges et la voie professionnelle

Les cycles du collège

par Xavier SAUVAGE le 1 février 2011 à 10:32

Établissement d'enseignement secondaire, le collège est organisé en quatre niveaux d'un an chacun de la sixième à la troisième et structuré en trois cycles pédagogiques. Pour chaque cycle sont définis des objectifs et des programmes nationaux.

 

Cycle d'adaptation (classe de sixième)

Le cycle d'adaptation a pour objectif d'affermir les acquis fondamentaux de l'école élémentaire et d'initier les élèves aux disciplines et méthodes propres à l'enseignement secondaire.
Un soin particulier est apporté à l'accueil et au suivi des élèves ainsi qu'à l'accompagnement de leur travail personnel.
À partir des résultats des évaluations de CM2, les équipes pédagogiques proposent des réponses adaptées aux besoins des élèves, et, plus particulièrement, des programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE).
En plus des enseignements obligatoires, diverses activités éducatives peuvent être proposées par les établissements dans le cadre de l'action culturelle et sportive.


Cycle central (classes de cinquième et quatrième)

Le cycle central permet aux élèves d'approfondir et d'élargir leurs savoirs et leurs savoir-faire.

En quatrième, les élèves entreprennent l'étude d'une seconde langue vivante étrangère ou régionale. Cet apprentissage peut être anticipé en classe de cinquième à titre expérimental dans certains collèges volontaires (Référence : article L401-1 du code de l'éducation).

En plus de la formation commune obligatoire qui leur est dispensée, les élèves ont la possibilité de choisir des enseignements optionnels facultatifs qui enrichissent leur parcours de formation. Ainsi, dès la classe de cinquième, ils peuvent débuter l'apprentissage du latin.

Les dispositifs en alternance offrent à des élèves de plus de 14 ans la possibilité d'intégrer dans leur formation une découverte des métiers et des activités en relation avec les milieux professionnel.


Cycle d'orientation (classe de troisième)

Le cycle d'orientation complète les acquisitions des élèves et les met en mesure d'accéder aux formations générales, technologiques ou professionnelles qui font suite au collège.
Plusieurs enseignements facultatifs peuvent être choisis par les élèves : langue vivante étrangère ou régionale, latin, grec, option de trois heures de découverte professionnelle et un module de six heures de découverte professionnelle.

Scolarité au collège : présentation

par Xavier SAUVAGE le 1 février 2011 à 10:23

Dans la continuité de l'école élémentaire, la formation dispensée au collège est centrée sur l'acquisition des connaissances et des compétences du socle commun. Elle intègre les missions de l'École : instruire et éduquer, intégrer et promouvoir.

Un objectif central : garantir à tous les élèves les moyens de la maîtrise du socle commun

La formation au collège est organisée en cycles : cycle d'adaptation (classe de 6ème), cycle central (classes de 5ème et de 4ème), cycle d'orientation (classe de 3ème).
Elle repose sur un ensemble d'enseignements qui, tous, ont un rôle à jouer dans l'acquisition des connaissances et des compétences du socle commun et dans leur évaluation. Les pratiques artistiques, culturelles et sportives, les actions éducatives, le parcours de découverte des métiers et des formations y contribuent également. Un livret personnel suit l'élève dans ses acquisitions tout au long de la scolarité obligatoire.
La formation est sanctionnée par le diplôme national du brevet, qui intègre une évaluation de la maîtrise de ces compétences à compter de la rentrée 2010.


Une pluralité de modalités d'enseignement

Le collège doit permettre à chacun de trouver sa voie de réussite.
Il dispose pour cela d'une palette de moyens :

  • mettre en place des modalités d'aide et de soutien permettant de prendre en charge les besoins et les capacités des élèves et de personnaliser leurs apprentissages scolaires de façon à ce que tous progressent dans la maîtrise des exigences du socle commun : programme personnalisé de réussite éducative, dispositifs adaptés, accompagnement éducatif ;
  • proposer une offre éducative variée au service de la valorisation des talents : options linguistiques, ouverture sur le monde des métiers et sur l'entreprise, dispositifs favorisant le travail autonome ;
  • programmer des actions éducatives et culturelles qui mettent en avant, à côté des enseignements proprement dits, la formation de la personne et la construction de valeurs ;
  • donner aux élèves l'occasion de rencontrer le monde des métiers et de comprendre les parcours de formation correspondants de façon à les aider à construire un projet personnel éclairé : parcours de découverte des métiers et des formations, séquence d'observation, option de découverte professionnelle de 3 heures, module de découverte professionnelle de 6 heures. 

Un point d'appui : le projet d'établissement

Le collège dispose de marges nouvelles d'autonomie et de responsabilité qui sont au service de la réussite scolaire de tous les élèves.
Il est en mesure d'élaborer un projet d'établissement :

  • qui intégre les différents paramètres faisant obstacle à cette réussite : rythmes d'apprentissage, décrochage ;
  • qui valorise les talents ;
  • qui prépare les élèves à une diversité de parcours.

L'ouverture vers les nouvelles technologies

par Xavier SAUVAGE le 29 février 2012 à 18:14

 

 Jean Monnet  à l’heure du numérique

 

Qu’est-ce qu’un ENT ?
Les lettres ENT signifient Espace Numérique de Travail.

Comment cela fonctionne ?
L’ENT est un service en ligne accessible depuis n’importe quel ordinateur équipé d’une connexion à l’Internet. Chaque utilisateur se connecte à son ENT en se rendant sur la page web  http://jean-monnet-castres.entmip.fr/  sur laquelle il rentre son identifiant et son mot de passe.

Que peut-on trouver sur un ENT ?
L’ENT a pour objectif de présenter aux utilisateurs des informations, des outils, des contenus et des services :

• Informations : actualités, rencontres parents-professeurs,  formulaires d’inscription, dates de sorties, expositions, etc.
• Outils : messagerie, agenda, chat, forum, espace de stockage, etc.
• Contenus : banque d’exercices, logiciels, cours, corrigés, ressources pédagogiques, encyclopédie, etc.
• Services : cahiers de textes, notes, emploi du temps, vie scolaire, etc.

Quels en sont les avantages ?
L’ENT permet un accès immédiat à l’ensemble des outils, contenus et services énumérés précédemment, et ce depuis n’importe quel endroit dans le monde et à n’importe quelle heure. De plus un outil de communication et de partage qui, à terme, peut favoriser l’échange entre les professeurs, les élèves et les parents.

Ce qui change pour :
L’élève : Il dispose d’un ” Cartable électronique ” où il a accès à une banque d’exercices et d’activités.

Les parents : Ils peuvent suivre de plus près la scolarité de leur enfant. Ils ont accès aux informations, telles que les résultats, les absences, l’emploi du temps, et peuvent communiquer avec les professeurs plus facilement.

 

Page 1 / 1



Haut de page
ENTmip — Environnement numérique de travail en Midi-Pyrénées — ©2012